Jésus, la rédemption

Lorsque je relis nos premiers posts, je me dis que ce blog aurait dû être créé plus tôt, lorsque je venais fraîchement de passer le cap de mes 20 ans, j’enchainais les rencontres insolites voire sordides.

En vrac, le bel inconnu du RER B qui s’était avéré être un gros loser qui me harcelait, qui avait soi-disant mis fin à une relation de 2 ans pour moi, une parfaite inconnue, un geek rencontré sur internet qui tombait amoureux d’une fille différente en moyenne tous les 2 mois, Jésus, un artiste complètement barré qui voulait partir vivre en Asie à la recherche de sa spiritualité…

Et puis zut, là je me rends compte que nos vies ont changé, les gens aussi.

Jésus en est l’exemple typique. Je l’avais rencontré dans un bar lorsque je vivais à l’étranger. Je l’avais remarqué à cause de la cigarette qu’il avait coincée dans le trou de son oreille (élargi par un écarteur). Il avait une manière de marcher et de danser particulière et dégageait quelque chose de fort, plein d’excentricité et d’énergie, de vie et d’originalité.

Ma première impression fut la bonne. J’ai eu le malheur (ahah) de lui taper dans l’œil. Il est venu m’aborder avec une phrase du type « Do I know you ? I think I’ve seen you before. » (Mais non malheureux, je ne t’aurai pas oublié si je te connaissais !)

Nous avons échangé nos numéros de téléphone. Quelques jours plus tard il me propose de passer dans un bar où il jouait de la guitare pour une session open mic. Ce fut le début d’une relation basée sur du n’importe quoi. Un de ses amis m’avait prévenu en me disant que je me foutais dans un sacré merdier. C’était drôle d’une certaine manière. C’est toujours intéressant de se retrouver confrontée à quelqu’un de complètement différent et d’atypique.

Je me sentais d’une banalité affligeante face à son brin de folie et à sa vivacité d’esprit hors norme. Son excentricité et ses répliques me faisaient rire.

A l’époque je pensais que son voyage en Asie n’était que la lubie passagère d’un homme de 27 ans encore complètement immature pour son âge. Finalement, Jésus vit en Corée depuis quelques années. Il a rencontré une Coréenne, ils se sont mariés et ils ont maintenant un adorable bébé ensemble.

Que cet électron libre devienne à la fois mari et père, ça m’émeut d’une certaine façon. Son bonheur fait plaisir à voir.

J’en reviens à ma réflexion : on a changé, on a grandi. Le temps qui passe me fait penser que mon adolescence et mes premiers pas en tant qu’adulte sont bel et bien derrière moi. Il est fini le temps où je pestais contre les hommes en pensant « tous des connards ! » et ça je crois que c’est la maturité qui pointe enfin le bout de son nez. Cesser de rejeter la faute sur les autres, tenter de détecter les raisons qui motivent certains comportements, prendre du recul sur tout et puis voir que le connard de quelqu’un peut être le mari d’une autre, je crois qu’aujourd’hui, là tout de suite, ça me fait extrêmement plaisir.

 

Elisa

Advertisements
This entry was posted in Uncategorized and tagged , , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s