Kevin, Mr Texto ou la leçon de mathématiques

Après une semaine de silence radio, je me suis fait quitter par texto.

Comme toute personne normalement constituée, je me suis vexée. Pour qui se prend t-il ? me suis-je demandé.

Seconde réaction : Je me sens trahie, à peine quelques jours avant, il me promettait que nous allions nous voir de manière plus régulière.

Troisième réaction : Je mets un frein à mes émotions et je me mets à faire des calculs, ou plutôt à établir des ratios.

  • Nombre de sms de moi/nombre de sms de lui : Clairement, j’étais celle qui relançais constamment
  • Nombre de rendez-vous * durée du rendez-vous = Nombre d’heures passées en sa compagnie
  • Nombre d’heures passées en sa compagnie/ Nombre d’heures totales de mon humble vie = Nada

Pour une littéraire, je commence enfin à comprendre l’importance des mathématiques. Les données chiffrées, brutes m’ont au moins permis de relativiser et de comprendre que cette rupture ridicule par texto est simplement la conséquence directe :

1)      Son manque de considération envers moi, une quasi inconnue finalement, même après 2 mois de rencard

2)      Un peu de lâcheté masculine tout de même

Mon opinion de lui change radicalement, moi qui l’appréciais, je me dis que ce n’est qu’un connard. Première erreur de débutante. Finalement, on est tous le connard de quelqu’un.  Je préfère me dire que ce texto n’est pas principalement révélateur d’un manquement moral de sa part mais plutôt d’une absence de sentiments profonds(ou de sentiments tout court) envers ma personne.

Qui peut reprocher à quelqu’un de ne pas l’aimer ? Certes, c’est douloureux pour l’ego, un pauvre texto. Mais, mais, mais… ça m’a permis à moi de retenir que je n’avais pas perdu grand-chose, si l’on se réfère à mes ratios précédemment établis, ajouté au fait que j’étais dans une relation avec un type qui se faisait désirer, je me dis que ce texto, c’est ma liberté retrouvée et un message clair : Ne perds pas ton temps avec moi.

Le truc du temps, c’est qu’il n’attend pas et la vie non plus.

Ce texto c’est aussi une lumière, qui me permet de voir sous un autre jour les événements des deux derniers mois. Je me rends compte que son sourire, ses anecdotes et ses gestes tendres n’étaient qu’une façade et je vois maintenant que nous n’avons jamais eu de conversation sur nos motivations dans la vie, qu’il ignore ce qui me fait avancer, par quoi je suis passionnée et vice-versa. J’ignore ses blessures, ses envies, ses projets, son passé et la manière dont il envisage l’avenir.

Je me rends également compte que son manque d’implication, c’était mon arrangement à moi aussi. Il faisait les déplacements et je faisais en fonction de ses disponibilités mais nous avons tous les deux pris le soin de faire passer l’autre en bas de la liste de nos priorités. Le problème, c’est qu’en couple, il faut forcément renoncer à un chouia de liberté. Qu’une relation ne se résume pas à aller boire des bières au pub et à discuter de choses et d’autres, mais que cela demande du temps et de l’implication et qu’au final, dans sa lâcheté, il a eu le courage de mettre un terme à une relation qui ne valait pas grand-chose.

Allez, un texto, un mojito, un dodo et passons à autre chose.

Advertisements
This entry was posted in Uncategorized and tagged . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s