Always Caca Colas

Coca Cola

Caca Colas – on expliquera son surnom par la suite- et moi, nous nous sommes rencontrés à un gala de charité, une soirée avec des gens tirés à quatre épingles : les messieurs en costumes, les dames en robe de cocktail, et où tout le monde se régale de délicieux mets tout en se donnant bonne conscience. Ma super copine Cocotte m’avait repéré un potentiel ‘cavalier’ pour ledit gala. Connaissant mes goûts en matière d’hommes, elle m’avait dit : « Tu verras, il te plaira. » Bingo, merci Cocotte, le cavalier en question était plutôt charmant : assez beau gosse, châtain aux yeux bleus, l’air gentil.

Présentations faites, nous discutons un peu, puis il finit par disparaitre au cours de la soirée pendant que je me déchaîne sur le dance floor. On se recroise, il me dit qu’il n’aime pas danser. Timide et plutôt discret, le PR (potentiel Roméo)… A la fin de la soirée, il se risque quand même sur le dance floor, on discute, et il prend mon numéro…

Quelques textos et quelques jours plus tard, on se retrouve au resto pour notre ‘premier rencard’. (Ndlr : Premier rencard implique que chaque détail sera enregistré pour ensuite être analysé avec minutie lors de la prochaine soirée filles.) Tout d’abord, le serveur nous demande si l’on prendra du vin, acquiescement, je laisse le PR choisir parmi la liste des vins. Il répond du tac au tac « le moins cher » (-1 un point pour manque de classe!). Le PR a tout de même la galanterie de payer la note à la fin du repas, mais me précise qu’il n’a plus d’argent, si on veut ensuite aller boire un verre. Je ne m’en offense pas, je trouve cela normal de l’inviter à mon tour.

Deuxième rencard, CC sort d’une séance d’acupuncture, et semble être dans un état second. Nous discutons, et il est soudainement pris d’une diarrhée verbale. Il m’explique qu’il est handicapé sentimental (enfin avec plus de mots et moins de clarté). Le PR dit qu’il ne sait pas comment être en couple, et qu’il craint qu’entre nous, si ca se termine, il pourrait me faire du mal. Sa diarrhée verbale m’agace légèrement, en plus de ça, il a commandé une assiette de viandes (agneau, bœuf, canard ) en plat principal (peut être pour ne pas avoir a partager son plat étant donné que je ne mange pas de viande). CC me laisse payer la note, puis le taxi.

Quelques jours plus tard, je reçois un email. Caca Colas me dit qu’il a la dysenterie (et a par la même gagné son glorieux surnom). Notez que parler de problèmes intestinaux est un temps soit peu tue l’amour, surtout si on n’est même pas encore passé à l’acte avec la personne en face…Il raconte qu’il a la dysenterie, donc et me dit qu’on ne va pas pouvoir se voir ce jour là, sauf si je passe chez lui. (Quelle idée !) Je préfère prendre des nouvelles par email, courtoisement et lui demande comment il va. Il me répond qu’il se sent mieux, mais qu’il a eu peur, surtout quand il a vu que ‘ça‘ ne s’arrêtait pas (-1 point pour manque de glamour).

Pleine de bonté, j’accorde tout de même une grâce à Caca Colas,en l’invitant à un weekend rafting avec mes potes. Il arrive en retard et pue l’alcool (-1 point pour manque de classe). Il s’endort dans la tente au bout de 5 minutes. Et il n’a pas assez  pour payer le weekend et m’emprunte de l’argent.

Caca Colas, tu es bien sympa, mais je crois que ça ne va pas marcher entre nous. Je le téléphone et  je lui explique mon point de vue. Il est un peu déçu, mais ne me rendra pas mes sous.

Caca Colas, une histoire qui s’est terminée… en eau de boudin.

Juliette

Advertisements
This entry was posted in ADD (another dating disaster) and tagged , , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s