Turron, la vie dure

turron

 

Hier un de mes collègues a observé ma main, et m’a demandé si j’étais fiancée depuis la dernière fois -il y a un mois- à la vue de ma bague (qui est en fait une bague bouddhiste, rien à voir). Non seulement en un mois je ne me suis PAS fiancée, mais j’ai eu droit, en tant que grande chanceuse des relations amoureuses, à une nouvelle déception.

J’ai parcouru la moitié du globe pour aller voir un PR (potentiel Romeo). Ce dernier, avait un fort potentiel, plutôt mignon, style brun ténébreux, gentil, agréable, un soupçon romantique (il m’a tout de même envoyé un CD sur lequel il a enregistré des chansons qu’il aime…), une bonne situation professionnelle qui décèle un QI au dessus de la ceinture, un accent espagnol charmant. On a eu une sorte de coup de foudre et on a passé un moment éphémère, presque magique ensemble, qui semblait assez prometteur.

Bref, le PR paraissait être une bonne pioche et inévitablement, la question se posa : comment un mec comme lui pouvait être célibataire à 33 ans ? Il devait forcément y avoir quelque chose qui cloche chez lui.  Je n’allais donc pas tarder à le découvrir et je n’allais pas être déçue ! En lui rendant visite, donc, dans la ville qui ne dort jamais, pleine de papillons dans le ventre, je débarque toute contente…

Nous passons de bons moments, les retrouvailles se déroulent bien, on a des choses à se dire, on dine, on discute, on flirtouille. C’est là que tout se corse. Ce PR n’a pas trouvé mieux que d’attendre le moment F (moment fatidique, juste avant de passer aux choses sérieuses) pour m’expliquer qu’il avait des soucis…(sans blague, quoi ENCORE ?!) des soucis… d’ordre sexuel. Et pas des moindres. Le PR est en effet dans l’incapacité totale d’avoir des relations sexuelles (d’où le célibat !). Pour protéger son anonymat, je le surnommerai Turron (nougat mou espagnol, excusez la métaphore peu fine), car peu importe son niveau d’excitation ou ses envies, Turron ne bandait pas, son engin demeurait plus mou qu’un marshmallow. Rien à y faire apparemment, les médecins n’ont pas su déceler la cause pour régler ce problème. Turron a donc ce problème depuis ‘quelques années’ (je n’ai pas osé demander s’il pouvait spécifier ce qu’il entendait par ‘quelques’), ce qui explique qu’il n’ait pas eu de longue relation depuis longtemps, ce qui explique aussi apparemment qu’il soit si ‘parfait’ sur le papier. Car j’imagine que pour séduire une fille, il est bien forcé d’user d’autres atouts que ses performances sexuelles, d’où la mix tape, d’où les jolies lettres écrites a la main, le chocolat noir (il a vraiment essaye de me prendre par mes sentiments, le nougat !) et tout le tralalala…

En grande romantique (sous la carapace « je suis seule et je le vaux bien »), trop naïvement je pensais qu’il n’y avait pas que le sexe dans une relation et qu’il y a les sentiments aussi. Il m’en a fallu peu pour réaliser la grandeur du problème, pour un homme, de ne pas pouvoir satisfaire ses désirs et de ne pas pouvoir avoir des relations sexuelles autres qu’avec sa propre main. L’un n’allant pas sans l’autre, il ne put s’ouvrir émotionnellement à moi. Faisant fi du fait que j’avais quand même pris un vol de 8h rien que pour le revoir, suite a notre rencontre magique et romantique il y a quelques mois, faisant fi de l’envoi de signes romantiques, PR se montra gentil, mais distant. Il craignait peut être que je le viole de force et que je fasse de son nougat mon quatre heure. J’espérais qu’il évoluerait dans le bon sens et se détendrait un peu, et qu’une autre chose finirait par se tendre. Mais non, impossible de débloquer l’animal. Problème physiologique ou psychologique, j’ai aussi réalisé que ce n’était pas mon problème, mais bien le sien.

Est-il impossible de s’ouvrir émotionnellement sans perspective d’orgasme à la clé ?

La morale de l’histoire, c’est qu’on ne parcourt pas des milliers de kilomètres pour un PR sans avoir tester la marchandise au préalable !  Ca serait un peu comme acheter un jean slim sans l’avoir essayer, sauf que le jean slim, vous pourrez toujours vous le faire rembourser. Dure est la vie, mais pas le nougat.

Juliette

Advertisements
This entry was posted in ADD (another dating disaster) and tagged , , , , , , , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s