Pot pourri

Pot pourriTémoignage d’une amie de Tribulation au féminin

J’ai rencontré mon copain (N.) par l’intermédiaire de son meilleur ami (qui se trouve être mon ex, R.). Ok, je l’admets… ce n’était pas très sain comme rapport.
R. avait été un parfait connard et pourtant, j’en avais été complètement bleue au point de minimiser ses mensonges et problèmes d’alcool… Beau brun, musclé, sportif, beau parleur… quelle Juliette aurait pu lui résister? Personne apparemment, il s’est tapé presque toutes les filles du bourg.
Donc il y avait R., le beau parleur, stéréotype du tombeur et N, plus discret,  qui a tout pour lui: sympa, mignon, a de la répartie, le gendre idéal (notons que la Z4 en été pouvait être un argument de choix). R. me largua, en public de surcroit, pour faire les choses bien.

La déprime passée, je me mets en quête de revoir N. Après quelques mois de patience et d’acharnement: bingo! Et voilà que N. est transit d’amour, me parle d’enfants, de maison… Tellement vite que je suis la première à freiner des quatre fers. Mais passons, j’avais quand même réussi à mettre la main sur un potentiel Romeo de ma tranche d’âge (pas un second round, pas d’enfants, pas un paumé de la vie, chose rare de nos jours). Je note quand même quelques trucs chez N: son côté caméléon, sa manière de s’approprier tout ce qui me touche de près ou de loin: mais qu’importe, je tiens à lui au point de le présenter à ma mère.
Et voilà que mon voyage programmé depuis presque un an arrive. Je m’arme d’un sac à dos pour découvrir un pays dont j’avais tant rêvé en Asie. Je me dis que 15 jours, ce n’est pas grand chose. Je préviens le bien aimé, N., que je n’aurais pas de réseau, pas d’internet, qu’il n’aura pas de nouvelle de moi car la bas, je serai un peu coupée du monde. C’est ainsi que je pars confiante pour le voyage de ma vie, laissant celui qui me considère comme la femme de la sienne derrière, confiante.

Après 15 jours de voyage, à rêver et à réfléchir, je me rends compte que je ne suis pas aussi insensible que je le laisse paraître et que N. me manque. C’est juré, plus de long voyage sans lui; je veux tout partager avec ma “moitié”. Je rentre le sac-à-dos rempli de cadeaux pour lui, des présents pour lui montrer que je veux m’investir à fond (la famille, la maison, tout le tralala mais pas à pas, doucement…). 40 heures de voyage retour à vomir mes tripes (saloperies de nourriture ingurgitée non pas dans la rue mais à l’aéroport). Je décompte les 6 dernières heures, minute par minute. Dans ma tête, je me vois dans les bras de N., blottie contre lui pour une nuit câline et ça me suffit pour tenir bon.

Voilà qu’à l’aéroport, N. est là avec des chocolats et une boîte de thé pour mon retour. Je lui dis à quel point il m’a manqué et me répond la même chose. Je le sens un peu froid mais je me dis que c’est la fatigue d’avoir conduit jusqu’à l’aéroport. Sauf qu’en chemin, il m’avoue avoir rencontré la femme de sa vie en l’espace de 15 jours. Mon coeur fait un triple salto arrière: il me semblait être la femme de sa vie. N. fait parti de la catégorie des mecs qui changent de femme de leur vie, comme de chemise. J’aurai du me méfier.

Home sweet home and welcome back to the real life! Et devinez qui m’a contacté pour savoir si j’étais bien revenue? Nul autre que R. Aussi interloqué que moi de la tournure des évènements, vient à la rescousse pour me sauver et me consoler une nuit entière… C’est désespérée que je me suis accrochée à mon ex, le meilleur ami de mon ex pour pleurer toute une nuit.
La conclusion est qu’il ne faut jamais pêcher deux fois dans un même panier lorsque l’on sait qu’un des fruits est déjà pourri: c’est l’intox garantie!

PS: Je vous raconterai une autre fois pourquoi “ressortir avec son ex, c’est comme ravaler son vomi”.

La Feé Shié (auteure invitée)

Si vous souhaitez également faire partager vos histoires avec d’autres juliettes, écrivez-nous!

Advertisements
This entry was posted in ADD (another dating disaster) and tagged , , , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s